Parution : 02/12/2020
ISBN : 9782361396176
348 pages (14,8 x 21 cm)

Gavin Bryars en paroles, en musique

Entretiens avec Jean-Louis Tallon

Le premier ouvrage consacré au compositeur Gavin Bryars.
Avec la création en 1972 de The Sinking of the Titanic et de Jesus’ Blood Never Failed Me Yet, dont la reprise, en 1993, qui l’associe à Tom Waits, lui vaut une renommée internationale, Gavin Bryars s’est imposé très tôt sur la scène musicale contemporaine, enchaînant les œuvres fortes et les collaborations prestigieuses avec, notamment, Robert Wilson, Merce Cunningham, Carolyn Carlson, Lucinda Childs. Entre décembre 2017 et juillet 2020, Jean-Louis Tallon s’est longuement entretenu avec le compositeur britannique. Ce sont ces échanges que le livre Gavin Bryars en paroles, en musique – premier ouvrage consacré au musicien – reprend dans leur intégralité, donnant ainsi à (re)découvrir, en une vision panoramique, un itinéraire d’envergure, couvrant cinquante ans de création.

Revue de presse

- Gavin Bryars, minimaliste généreux Nicolas Julliard RTS Culture 21 janvier 2021
- Interview Jean-Louis Tallon Julie Poulet-Sevestre La République du Centre 25 janvier 2021
- Gavin Bryars en paroles, en musique Bernard Cassat Mag Centre 23 décembre 2020
- Gavin Bryars en paroles, en musique : entretiens avec un compositeur discret Camille Tardieux Maze Magazine 14 décembre 2020

- Gavin Bryars, minimaliste généreux

Première monographie consacrée à ce compositeur de 78 ans, “Gavin Bryars. En paroles, en musique”, ouvrage paru en décembre 2020 aux éditions Le mot et le reste, est jalonnée de photographies et retrace le parcours dʹun musicien à la fantaisie toujours en éveil. Il est l’œuvre d’un Français, Jean-Louis Tallon, qui a réalisé avec Gavin Bryars une série d’entretiens au long cours, détaillant, œuvre après œuvre, la carrière d’un compositeur touche-à-tout souvent qualifié, à tort, de “minimaliste”. Une proposition de Nicolas Julliard.

Une émission à écouter sur RTS / L’écho des pavanes

Et une chronique à lire sur RTS Culture

Nicolas Julliard
RTS Culture 21 janvier 2021

- Interview Jean-Louis Tallon

L’Orléanais Jean-Louis Tallon livre en intégralité ses entretiens avec le compositeur britannique Gavin Bryars

Ce nouvel ouvrage s’inscrit dans une démarche que Jean-Louis Tallon mène déjà depuis une vingtaine d’années, d’aller à la rencontre d’artistes (musiciens, écrivains…) par le biais de l’entretien. Après Meredith Monk, place à Gavin Bryars. Un itinéraire d’envergure.

Pourquoi avoir choisi ce compositeur britannique ?
“Parce que j’ai un intérêt très fort pour sa musique. Mais, aussi, au-delà de ma propre écoute, je trouvais intéressant de mettre un coup de projecteur sur cet artiste qui compose depuis 50 ans.”

Comment avez-vous connu Gavin Bryars ?
“Je me suis intéressé assez tôt à la musique contemporaine et plus particulièrement à ce mouvement de la musique minimaliste, au début des années 1990. J’ai découvert Philip Glass, Steve Reich et puis j’ai eu la chance d’avoir en main le disque de Gavin Bryars sorti en 93 Jesus’Blood Never Failed Me Yet, une réédition dans une version réorchestrée avec Tom Waits en interprète. Incroyable ! Une œuvre troublante, touchante, pleine d’humanité. J’ai alors continué à explorer sa musique. C’est quelqu’un qui a une production extrêmement importante, il est très joué, très sollicité et est souvent venu en France.”

Que vouliez-vous mettre en avant dans cet ouvrage ?
“Je souhaitais tout d’abord faire connaître une œuvre, un compositeur, rendre plus proche une musique de ceux qui voudraient la découvrir. Il y a à voir avec la transmission. Cet ouvrage entend aussi montrer le processus créatif, l’envers du décor, comment Gavin Bryars crée… et d’apprendre par exemple qu’il y a tout un tas de commandes qui sont là et qui guident les œuvres qu’il va composer. Enfin, ce qui me plaisait aussi, c’était de créer un objet littéraire en tant que tel où le texte rejoint la musique et essaie de lier les deux.”

Comment avez-vous construit cet ouvrage ?
“Le livre se divise en cinq parties, une structure qui suit les différents entretiens que j’ai eus avec lui, entre décembre 2017 et juin 2018. Une période où il avait beaucoup d’actualité en France (à Lyon, à Bordeaux, à Oullins…) Mais c’était aussi très important pour moi d’aller le voir chez lui, de m’imprégner de son intérieur. Au total, j’ai recueilli quatorze heures d’entretiens que j’ai transcrits, traduits puis réécrits. C’était très important pour moi qu’il puisse revoir ses réponses pour préciser, corriger, qu’il existe des allers et retours constants pour avoir, au final, le texte le plus juste possible. J’ai rencontré quelqu’un de très généreux dans sa manière de raconter sa vie, son œuvre avec beaucoup d’anecdotes, de très accessible. Génial.”

Une interview à retrouver sur La République du Centre

Julie Poulet-Sevestre
La République du Centre 25 janvier 2021

- Gavin Bryars en paroles, en musique

Vient de paraître. Né en 1973 à Lyon, aujourd’hui responsable culturel de l’Université d’Orléans, Jean-Louis Tallon est l’auteur d’un récit intitulé Composition de l’atmosphère (Le Grand Souffle, 2007). Il réalise depuis plus de vingt ans, de nombreux entretiens d’écrivains et d’artistes, dont certains ont fait l’objet de publications telles “Un écho lacunaire“, avec Pierre Bergounioux (Fata Morgana, 2014), ou “Philippe Hersant, portrait d’un compositeur” (Cécile Defaut, 2015).

Cette fois, entre décembre 2017 et juillet 2020, Jean-Louis Tallon s’est longuement entretenu avec le compositeur britannique Gavin Bryars. Avec la création en 1972 de “The Sinking of the Titanic” et de “Jesus’Blood Never Failed Me Yet”, dont la reprise, en 1993, qui l’associe à Tom Waits, lui vaut une renommée internationale, Gavin Bryars s’est imposé très tôt sur la scène musicale contemporaine, enchaînant les œuvres fortes et les collaborations prestigieuses avec, notamment, Robert Wilson, Merce Cunningham, Carolyn Carlson, Lucinda Childs.

Ce sont les échanges avec Gavin Bryars que ce livre publié chez Le mot et le reste, grande maison d’édition, premier ouvrage consacré au musicien, reprend dans leur intégralité donnant ainsi à découvrir ou à redécouvrir, en une vision panoramique, un itinéraire d’envergure, couvrant cinquante ans de création.

Mag Centre a interrogé Jean-Louis Tallon. L’interview est à lire en ligne

Bernard Cassat
Mag Centre 23 décembre 2020

- Gavin Bryars en paroles, en musique : entretiens avec un compositeur discret

Le 2 décembre dernier paraissait, aux éditions Le Mot et le Reste, le premier ouvrage consacré au compositeur britannique Gavin Bryars. Une plongée unique dans la vie et l’œuvre du musicien, fruit de longs entretiens savamment mené par le français Jean-Louis Tallon.

Parmi les grands compositeurs minimalistes de la seconde moitié du XXème siècle encore en activité, on pense souvent à Steve Reich, Philip Glass, Terry Riley, John Adams, La Monte Young ou encore Arvo Pärt, mais bien plus rarement à Gavin Bryars. Des noms agissant comme des arbres immenses, masquant la forêt composée de ceux qui, plus discrètement, ont pourtant également apporté leur pierre à l’édifice, souvent par des chemins de traverse. Et des chemins de traverse, il en est grandement question dans l’œuvre et les conceptions musicales et esthétiques de Gavin Bryars ; cela valait bien un ouvrage pour les explorer, par la voix et les mots du principal intéressé.

Cinquante ans de musique
La musique de Gavin Bryars, à l’image de celle de Moondog, n’a cessée de se réinventer, entre influences néo-classique, jazz et avant-garde. A défaut de s’inscrire pleinement dans un mouvement ou courant artistique défini, c’est avant tout la question du temps, souvent suspendu, qui traverse l’œuvre de Gavin Bryars, comme un facteur essentiel de sa musique. À cela s’ajoute l’emploi de timbres orchestraux et de matériaux sonores pensés comme de véritables espaces géographiques, vecteurs d’empreintes et de résonances esthétiques singulières.

Une musique qui fait donc appel aux sens, aux émotions, sans pour autant céder à la facilité ou aux raccourcis faciles : c’est peut-être bien dans ce genre de détails, à savoir le travail et l’exigence, que se situe la marque des grands compositeurs. Et c’est précisément sur ce point, dans les coulisses d’une œuvre et de la vie d’un artiste, que ces entretiens font enfin la lumière à travers un remarquable travail de fond, délivré aujourd’hui par l’implication et les efforts de Jean-Louis Tallon.

Du cœur à l’ouvrage
Le livre, prenant la forme d’une transcription des longues conversations entre Gavin Bryars et Jean-Louis Tallon, se divise en cinq parties. Une série d’entretiens débutée à Oullins en décembre 2017 et clôturée à Orléans-Billesdon en mai 2020, couvrant plus de deux ans d’échanges. Si le dernier, confinement oblige, s’est déroulé à distance, les cinq entretiens-fleuve composant cet ouvrage suivent les pérégrinations du compositeur en France, passant notamment par Lyon, Orléans ou encore Bordeaux, comme autant de lieux et de visages d’une carrière débutée en… 1969.

[...]

De ces échanges émanent de profondes réflexions et questionnements autour des évolutions esthétiques, de l’intégration de la musique contemporaine à une audience large et populaire, de la part de l’industrie musicale dans la création, du sens des étiquettes ou mouvements et de la nécessité de s’en libérer, des rapports aux grands genres et styles ainsi qu’à la place de l’art et la musique dans la société.

A ces textes s’ajoutent de belles iconographies (extraits de partitions, photographies, programmes de concerts) ainsi que de riches annexes combinant chutes d’interviews et repères biographiques, bibliographiques, discographiques et filmographiques.

[...]

L’intégralité de la chronique est à retrouver sur Maze Magazine

Camille Tardieux
Maze Magazine 14 décembre 2020
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net - Mentions légales