Parution : 19/08/2021
ISBN : 9782361398293
464 pages (14,8 x 21cm)

27.00 €

Commander

Une histoire de la presse rock en France

Revenir sur l’histoire de la presse rock en France c’est plonger dans soixante ans de (contre-)culture musicale et ses étapes majeures.
Nancy, 1961. Dans sa chambre d’adolescent, Jean-Claude Berthon conçoit le premier numéro de Disco Revue, magazine tout entier consacré à ses idoles: Elvis Presley, Ray Charles ou Johnny Hallyday. Un projet inédit mais a priori sans avenir puisque « le rock’n’roll n’est qu’une mode », pressentent les critiques. Puis tout s’accélère. L’émission Salut les copains devient une revue dont les ventes toisent le million d’exemplaires, et ce n’est qu’un début. Quand les Beatles, Bob Dylan ou Michel Polnareff s’invitent dans les lycées, Rock&Folk s’impose comme la référence et dans ce sillon, d’autres verront le jour. Des sixties à nos jours, la presse rock en France a grandi, et ses représentants, qu’ils s’appellent Best, Les Inrockuptibles, Actuel, VoxPop, Gonzaï ou encore Rock Hard, épousent les mouvements culturels, politiques et sociaux pour répondre aux aspirations des jeunes qui refusent de vieillir.

Revue de presse

- Une histoire de la presse rock en France Frédéric Vandecasserie RTBF / Re-Cycle 11 septembre 2021
- Interview de Grégory Vieau Matthieu Choquet Mowno 8 septembre 2021
- Une histoire de la presse rock en France Cédric Bru Les obsédés textuels 30 août 2021
- Une histoire de la presse rock en France Alain Vollerin Blog des arts 18 août 2021

- Une histoire de la presse rock en France

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que le web est une mine d’or. Et qui dit mine d’or dit pépites ! A ce titre, la toile regorge d’anciens magazines de rock que l’on peut retrouver en quelques clics. On a surfé pour vous et on a trouvé plein de choses.

Comme, par exemple, le ” Rock & Folk ” numéro 236 avec sa célèbre couverture de Bowie au téléphone, et la couverture du célèbre numéro 1 avec Polnareff et son mini-pull rose. Ça fonctionne bien entendu aussi pour d’autres magazines français, genre ” Best ” et autres. Et, on a testé, ça fonctionne aussi pour des magazines américains genre ” Rolling Stone ” ou ” Billboard ”. Et puis, dans le genre c’est du bon c’est du belge, il existe même des fichiers PDF des premiers numéros du célébrissime ” Rock This Town ” avec des couvertures occupées par Simple Minds, Elvis Costello ou TC Matic.

Et vous pouvez, bien entendu, compléter ces fouilles par des lectures pour le moins passionnantes.

Là, je vous conseille, avant tout, de vous tourner vers les excellentes éditions ” Le Mot et le Reste ”, dont on vous a déjà dit tout le bien que l’on pensait ici en d’autres circonstances. Cette fois, ces éditions nous sortent une somme de 453 pages sobrement intitulée ” Une histoire de la presse rock en France ”. C’est signé par le journaliste Grégory Vieau. On part donc de l’an de grâce 1961 avec la conception de ” Disco Revue ”, on fait évidemment un très long passage par ” Rock & Folk ”, et on n’oublie pas les titres plus récents genre ” Les Inrocks ”, ” Gonzaï ” ou ” Rock Hard ”. Et puis, l’auteur n’oublie pas de parler du phénomène des fanzines qui, eux aussi, ont façonné l’histoire de cette presse musicale !

Bref, ce livre est un fantastique travail de recherche ! Qui se base sur trois choses bien distinctes : des illustrations des magazines dont on parle, des interviews des principaux acteurs de cette saga de la presse rock en France, et, surtout, la prose de l’auteur du livre, qui reste précise sans jamais devenir académique ou ” intellichiante ” !
[…]

Un article à retrouver sur la RTBF

Frédéric Vandecasserie
RTBF / Re-Cycle 11 septembre 2021

- Interview de Grégory Vieau

Journaliste indépendant – noircissant du papier pour le compte de quelques titres de presse comme Vice, New Noise ou vos humbles serviteurs – Gregory Vieau s’est lancé il y a quelques mois dans un projet d’une toute autre envergure, poussé par l’envie d’écrire son premier livre. Et le bougre n’y est pas allé de main morte en s’attaquant avec passion et brio à un sujet aussi dense que l’évolution de la presse rock française depuis son apparition au milieu des sixties. Tout juste paru, et au fil de ses 464 pages, Une Histoire de la Presse Rock en France nous plonge avec rigueur et précision dans soixante ans de (contre-) culture musicale et ses étapes majeures. Discussion avec l’auteur d’un livre déjà essentiel, disponible depuis le 19 août aux Editions Le Mot et le Reste.

Comment en es-tu arrivé à te pencher sur l’histoire de la presse rock en France ?

Grégory Vieau : Très simplement, en m’apercevant qu’il n’existait aucun livre d’ensemble sur le sujet ! Il y avait bien des biographies ou des anthologies de certains titres très connus comme Rock & Folk, Les Inrockuptibles ou Actuel ou bien les mémoires de critiques devenus célèbres chez nous. Mais rien qui ne couvre l’ensemble de cette histoire en abordant à la fois les magazines à succès et ceux restés dans l’ombre comme par exemple Enfer Magazine, qui fut le premier à se tourner exclusivement vers le hard et le heavy metal en France au début des années 80. Je me suis donc dit qu’il y avait là un sujet dense mais passionnant à traiter. D’autant que j’aspirais aussi à écrire un premier livre à ce moment-là.

Ton statut de journaliste au sein de diverses rédactions a-t-il contribué à cette idée, cette envie de te pencher sur toute cette évolution journalistique ?

C’est moins mon métier actuel qu’une passion très ancienne pour la presse magazine qui a nourri cet intérêt. Enfant puis adolescent, dès que je développais une passion, il fallait que j’achète des magazines sur le sujet. Ça a été le football, les jeux-vidéo, la bande-dessinée et enfin le rock dont je suis vraiment tombé dingue vers mes quatorze ans. Je viens de fêter mes trente ans et je crois que j’appartiens à la dernière génération d’ados à avoir fabriqué tout ou partie de sa culture musicale à partir de là. C’est par exemple en lisant un texte de Jean-Daniel Beauvallet au sujet du Unknown Pleasure de Joy Division dans Volume que j’ai vraiment eu le sentiment de comprendre cet album, alors même qu’il était stocké dans mon lecteur mp3 depuis quelques mois déjà…
[…]

L’interview est disponible en intégralité sur Mowno

Matthieu Choquet
Mowno 8 septembre 2021

- Une histoire de la presse rock en France

La presse rock a toujours occupé en France une place à part. A la différence de ses homologues anglo-saxonnes, elle n’a jamais tenu le haut du pavé. Et quand le Melody Maker, le New Musical Express ou Rolling Stone faisaient parti du paysage journalistique, les magazines français peinaient souvent à s’imposer. Mais pourtant, cette presse de niche a donné lieu à de beaux exploits et a su se forger une enviable réputation.
A vrai dire tout à commencé par un malentendu. Au mitan des années 60, le rock est encore considéré dans l’hexagone comme une musique exotique venue des États-Unis et de Grande Bretagne (Elvis Presley et les Beatles sont alors des vedettes inatteignables) ou un objet de railleries (Boris Vian ou Henri Salvador s’en moquent ouvertement dans des compositions parodiques). Hormis le son des yé-yé et les magazines associés (Salut Les Copains, Mademoiselle Age Tendre…) qui trouvent un écho chez les adolescents, la musique prise au sérieux par les vrais amateurs reste le jazz. C’est précisément un petit groupe venu de la revue Jazz Hot, qui va, sous la houlette de Philippe Koechlin et attentif aux nouvelles tendances, lancer en 1966 un numéro spécial consacré au rock. Avec Bob Dylan en couverture, cette publication qui ne devait être qu’un unitaire est baptisée Rock & Folk. Elle va signer sans le savoir l’acte de naissance de la presse rock en France et ouvrir la porte à une publication qui court encore aujourd’hui. […]

Pour conclure, il convient de saluer l’excellent et difficile travail de Grégory Vieau. La précision et la rigueur avec lesquelles il a mené son étude ajouté au style qu’il a déployé au service de cette passionnante aventure l’honorent, et font de Une Histoire de la Presse Rock en France une référence qu’on consultera encore dans cinquante ans. Comme la chronique d’un monde englouti.

Une chronique à retrouver en intégralité sur Les obsédés textuels

Cédric Bru
Les obsédés textuels 30 août 2021

- Une histoire de la presse rock en France

Il s’agit du premier ouvrage de Grégory Vieau, journaliste indépendant, qui travaille pour Arte. Agrémenté des témoignages des actrices et acteurs du milieu. Cette histoire de la presse rock en France dresse un panorama inédit sur l’évolution de la pratique journalistique et éditoriale dans l’Hexagone. Nous nous souvenons de cette époque maintenant lointaine où Johnny Halliday et Sylvie Vartan étaient détestés par leurs aînés. Michel Polnareff et le chanteur Antoine étaient traités de pédérastes simplement parce qu’ils avaient les cheveux longs. Pourtant partout en France on trouvait sans aucun problème un emploi. Nous lisions Salut les copains, revue animée par Daniel Filipaccchi et Franck Thénot. Nous étions au départ motivés par l’émission de radio éponyme qui nous entraînait à la lecture de sa revue. Nous retrouvions les premiers reportages sur Les Beatles ou Bob Dylan qui deviendra mon idole. Voici un livre culte pour tous ceux qui n’eurent pas la chance de fréquenter avec l’assiduité méritée le Golfe Drouot, temple de la presse rock en France à une époque où Johnny Hallyday était aussi apprécié par la jeunesse que Ray Charles. Ce livre doit beaucoup à Mike Lécuyer qui a bien voulu ouvrir sa collection de magazines à l’attention de l’auteur. Un ensemble en partie consultable sur son site web : bluesfr.net. Abondamment illustré par des documents historiques en noir et blanc comme la célèbre couverture de Salut les copains où Françoise Hardy exposait sa provocante jeunesse. Des années soixante à nos jours, la presse rock française grandit, et ses représentants, qu’ils s’appellent Rock&Folk, Best, Actuel, Les lnrockuptibles, Magic, Gonzaï, Rock Hard ou New Noise, saisissent les évolutions constantes de la musique et des mouvements culturels et politiques. Agrémenté des témoignages des actrices et acteurs du milieu, Mise en page innovante.

Une chronique à retrouver sur le Blog des arts

Alain Vollerin
Blog des arts 18 août 2021
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net - Mentions légales