Parution : 18/03/2021
ISBN : 9782361397333
300 pages (14,8 x 21 cm)

Rock fusion

Funk, hip-hop, nü-metal & autres métissages

Jean-Charles Desgroux continue de creuser le sillon des musiques extrêmes à travers une nouvelle anthologie.
Apparu dans les eighties, en partie sous l’impulsion de la rencontre entre les pionniers du hip-hop Run-D.M.C. et le groupe de hard-rock, Aerosmith, le rock fusion regroupe les musiciens désireux de s’affranchir des frontières par le rap-metal et le funk-metal. Cette scène aussi déjantée qu’audacieuse devient populaire dès le début des nineties avec les Red Hot Chili Peppers, Faith No More ou Rage Against The Machine. Leur succédera une nouvelle génération de groupes – Korn, Deftones ou Slipknot – qui redéfinissent, à l’approche de l’an 2000, les contours d’un metal en cours d’essoufflement. Des Beastie Boys à The Mars Volta, en passant par Linkin Park ou Body Count, cette anthologie dresse le portrait haut en couleur d’un vaste univers et en scrute cent de ses œuvres les plus représentatives.

Revue de presse

- Rock fusion Guillaume Ley Guitar Part avril 2021
- Rock fusion Romain Art'n'roll 3 avril 2021
- Rock fusion Jean-Philippe Haas Chromatique.net 18 mars 2021
- Rock fusion Cédric Bru Les obsédés textuels 3 avril 2021
- Rock fusion Paris Move 18 mars 2021
- Rock fusion Rock Metal Hard 5 mars 2021
- Rock fusion Christophe Droit Hard Force 7 mars 2021

- Rock fusion
Si quelques ouvrages anglo-saxons se sont penchés sur certains styles brassant rap et metal ou hardcore (Rapcore: The Nu-Metal Rap Fusion de Dick Porter sorti en 2002), personne n’avait abordé la fusion au sens large comme l’a fait Jean-Charles Desgroux dans ce livre. Car si pendant des années, ce terme était réduit à résumer un mix entre musiques urbaines et guitare électrique, celui-ci s’affranchit des barrières. L’année charnière reste sans nul doute 1986 avec la sortie du Walk This Way version Run-D.M.C/Aerosmith, mais l’auteur revient en profondeur sur l’essence même du terme fusion en musique, n’omettant ni Miles Davis ni Frank Zappa, ni Weather Report ni Led Zeppelin qui ont tous réalisé de savants cocktails (explosifs) de diverses influences. Et il pousse le curseur au-delà de la fin des 80’s et du début des 90’s, en incluant le nü-metal de Korn, l’apport de l’electro ou la folie d’un System Of A Down, jusqu’à nos jours avec Post Malone. Une histoire passionnante à laquelle s’ajoute l’indispensable anthologie pour se (re)plonger dans un registre qui ne connaît pas de frontières !
Guillaume Ley
Guitar Part avril 2021

- Rock fusion

Jean-Charles compilait les perles, Jean-Charles Desgroux les aligne. Troisième somme de ce type par ce type, faisant suite aux remarquées anthologies « Hair Metal : Sunset Strip Extravaganza! » en 2016 puis « Stoner : Blues for the Red Sun » de 2019, ayant réussi la gageure de tout dire sur deux genres musicaux dont l’unité ne sautait pas aux mirettes du profane, l’un défini par un néologisme synecdochique (le metal « à cheveu »), l’autre par un état physique et mental troublé (le metal « défoncé »). Desgroux n’aura mis que deux années à coucher sur le papier son exhaustive idée de ce qu’on appelle dans le (vaste) Landerneau le « Rock Fusion » ou « La Fusion ». Jamais deux sans trois, le théoricien ne délivre aucune définition précise de la classification ici défrichée dans ses moindres arbrisseaux ; tout juste se borne-t-il à rappeler la, ou plutôt les, confusions lexicales en la matière, sous-produits des époques ainsi que des continents, et s’en rapporte dans ses prolégomènes à des allégories culinaires.
[...]

A l’image de ses deux devanciers, cet opuscule est divisé en deux parties. La première consiste en un long récit, intitulé quasi-mensongèrement « Introduction », scindé en une quinzaine de sous-titres se succédant chronologiquement ou logiquement. Servie par un français cossu, la narration s’ouvre sur un opportun rappel de ce qu’est intrinsèquement le rock’n’roll : une fusion depuis le début de styles culturels et sonores (et là, Bon Scott en surplis anglican apparaît instantanément dans votre tête…).
[...]
Ce palpitant historique une fois englouti, le lecteur ne pourra s’empêcher de dévaler spontanément d’une seule traite la seconde partie, une série de cent-neuf chroniques d’albums arbitrairement choisis s’étalant de la page 80 à la page 279.
[...]
« Rock Fusion » comporte enfin et à l’instar des deux bouquins antérieurs un Addenda, une liste de cent-vingt-trois albums supplémentaires (vingt-trois de plus que dans celle de « Stoner », gare à l’inflation !), ayant pour intérêt de donner autant de pistes de réflexion à l’afficionado (ainsi que bonne conscience au rédacteur ayant été contraint de choisir donc d’exclure des artistes de sa liste principale…). L’ouvrage de référence sur le style. Au niveau mondial.

Une chronique à retrouver en intégralité sur Art’n’roll

Romain
Art'n'roll 3 avril 2021

- Rock fusion

[...]
Jean-Charles Desgroux, auteur de plusieurs livres sur le hard rock chez Le Mot et le Reste, dresse l’historique d’un mouvement éminemment étasunien et propose une anthologie chronologique de cent disques selon lui essentiels.

Pour bien parler d’une époque, il faut l’avoir vécue et cela ne semble faire aucun doute en ce qui concerne l’auteur. Son admiration pour certains groupes transparaît ainsi dans son texte, mais pas au point qu’il perde l’objectivité et le recul nécessaires à l’écriture d’un tel ouvrage. En soixante-dix pages, il retrace tout d’abord les grandes lignes de cette décennie où l’hybridation des genres a donné naissance à quelques-uns des plus grands albums de métal du siècle dernier; parce que c’est bien de métal dont il s’agit, ou du moins de rock musclé, en témoigne la sélection de l’auteur qui suit sa chronique. Les pères fondateurs sont honorés comme il se doit mais c’est la frange la plus violente du rock qui va le mieux s’acoquiner avec ces syncopes hip-hop, ces slaps ravageurs, ces scratches de DJ, ces rythmes à sauter sur place, et qui occupe donc la plus grande partie de l’ouvrage. [...] Desgroux remet aussi à l’honneur les rares groupes français ayant percé au sein de ce genre musical, dont certains sont un peu (voire totalement) tombés dans l’oubli, tandis que d’autres ont su franchir le cap difficile de la valse des modes. Parmi ces fers de lance hexagonaux qu’on trouve dans les pages de Rock Fusion, il y a Mass Hysteria, Pleymo, Lofofora, Silmarils, Carnival In Coal, FFF, No One Is Innocent et… Shaka Ponk !

Avouons-le, malgré son titre, cet ouvrage s’adresse principalement aux métalleux, tant le genre y est proéminent. Qu’il s’agisse des quadras qui ont baigné dans cette période ou des jeunes pousses avides d’explorer la diversité de leur univers musical, on sait cette communauté suffisamment vaste (et ouverte d’esprit) pour donner à ce livre la possibilité de devenir une référence.

Une chronique à retrouver sur Chromatique.net

Jean-Philippe Haas
Chromatique.net 18 mars 2021

- Rock fusion

Effusion de chants…

Au mitan des années 1980, le rock est à un tournant. Même si quelques grands noms comme U2, Bruce Springsteen ou Queen remplissent toujours les stades, cette musique longtemps symbolisée par les Rolling Stones, Led Zeppelin ou Pink Floyd est à bout de souffle. Elle va pourtant trouver son salut dans une mutation, un variant inattendu dont les effets commencent à se faire sentir en 1986 et que l’on nommera bientôt et pour les décennies à venir : le rock fusion.
[...]

Jean-Charles Desgroux, dont nous avons plusieurs fois souligné ici la grande compétence et la parfaite expertise à travers maintes contributions (Iggy Pop, Alice Cooper, Stoner, Hair Metal), brosse en détail l’histoire du rock fusion qu’il fait suivre (à l’image de la charte de cette collection) d’une remarquable sélection de disques représentatifs d’un mouvement à (re)découvrir. Enfin, il n’oublie pas d’évoquer quelques avatars hexagonaux tels que FFF, Mass Hysteria, Pleymo ou Shaka Ponk qui soutiennent sans rougir la comparaison avec nombre de leurs confrères anglo-saxons.

Retrouvez la chronique en intégralité sur Les obsédés textuels

Cédric Bru
Les obsédés textuels 3 avril 2021

- Rock fusion

Une Anthologie en 100 disques!

Principe même de l’audace musicale, aux confins de ses chapelles, la fusion — ici dans son acceptation moderne — embrasse ce que les anglo-saxons déterminent à la fois comme le rap metal et le funk metal, des nébuleuses apparues dans le courant des années 80, accidentelles ou orchestrées: n’est-ce pas le gourou producteur Rick Rubin, que l’on retrouve au détour de mille autres initiatives, qui précipite la rencontre alors improbable entre les pionniers du hip-hop Run-D.M.C. et le groupe de hard-rock américain, Aerosmith?
[...]

Retrouvez l’article en intégralité sur Paris Move

Paris Move 18 mars 2021

- Rock fusion

Découvrez le nouvel ouvrage de Jean-Charles Desgroux intitulé Rock fusion

ROCK FUSION, est le tout premier livre sur le sujet. En effet, curieusement depuis sa naissance, cette tendance n’avait jamais été analysée et disséquée au sein d’un ouvrage. Sa première partie d’une centaine de pages raconte l’histoire de la fusion, et en particulier de celle du rap metal et d’un autre funk metal, à partir du milieu des années 80.

Cette anthologie regroupe 100 disques incontournables choisis par l’auteur et représentatifs du genre depuis 35 ans. Cette sélection ne présentent pas nécessairement les cent meilleurs albums, mais ceux qui brassent le plus de styles artistiques compris entre rock, metal, punk, et hip-hop, funk et electro.

Retrouvez l’article sur Rock Metal Mag

Rock Metal Hard 5 mars 2021

- Rock fusion

Après les biographies d’Alice Cooper et Iggy Pop, ainsi que les anthologies sur le stoner et le hair-metal, Jean-Charles Desgroux revient dans les librairies avec Rock Fusion – funk, hip-hop, nu-metal et autres métissages, en 300 pages.

Principe même de l’audace musicale, aux confins de ses chapelles, la fusion – ici dans son acceptation moderne – embrasse ce que les anglo-saxons déterminent à la fois comme le rap-metal et le funk-metal, des nébuleuses apparues dans le courant des années 80, accidentelles ou orchestrées : n’est-ce pas le gourou producteur Rick Rubin, que l’on retrouve au détour de mille autres initiatives, qui précipite la rencontre alors improbable entre les pionniers du hip-hop RUN-DMC et le groupe de hard-rock américain, AEROSMITH ?

[...]

Rock Fusion, c’est avant tout le tout premier livre sur le sujet : curieusement, jamais cette tendance n’avait été analysée et disséquée au sein d’un ouvrage depuis son existence. Sa première partie d’une centaine de pages raconte l’histoire de la fusion, et en particulier de ses chapelles plus précises, rap-metal et autre funk-metal, à partir du milieu des années 80.
Rock Fusion, c’est surtout une anthologie de 100 disques choisis par l’auteur, 100 disques incontournables, cultes ou parfois plus confidentiels qui représentent le genre depuis 35 ans : non pas nécessairement les cent meilleurs albums, mais une sélection censée photographier le spectre le plus large possible de ces brassages artistiques entre rock, metal, punk, et hip-hop, funk et electro.

Une chronique à retrouver en intégralité sur Hard Force

Christophe Droit
Hard Force 7 mars 2021
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net - Mentions légales