Parution : 19/05/2022
ISBN : 9782361399429
110 pages (11 x 17,6 cm)

Le rap les coups

Une déclaration d’amour scandée au rap !

“Bel hommage au rap, personnel et percutant dans lequel on avance avec les coups du cœur.”
Muriel de Vivement Dimanche (Lyon)

Avec le rap les coups, Thomas Morfin a composé un éloge véhément du rap américain. Bousculant la chronologie et les hiérarchies, conviant aussi bien les pionniers que les contemporains, les obscurs autant que les stars, il s’efforce de décrire les formes mutantes de cette musique et de rendre justice à sa capacité d’invention. Dans le même mouvement, le rap les coups est le récit d’une passion, et d’une passion qui dure : les Mémoires – ou la mémoire – de quelqu’un qui a pratiquement l’âge du rap et a grandi avec lui. Il assume la subjectivité et le parti pris de l’hommage, mais c’est pour aboutir au cœur d’une passion collective et générationnelle. Le moi initial débouche sur un très vaste nous uni par un même rythme, emporté par les mêmes coups.

Revue de presse

- Interview de Thomas Morfin Greg Curot Generations FM // Parlez-moi de rap 6 juillet 2022
- Lecture à emporter en vacances Frédéric Vandecasserie RTBF // Re-Cycle 2 juillet 2022
- Interview de Thomas Morfin Raphaël Melki La musique se livre 11 juin 2022
- Le rap les coups Clique TV // Get Busy 22 mai 2022
- Le rap les coups Noé Gaillard Daily Passions 15 juin 2022
- Le rap au coup par coup Olivier Wyser La Liberté 21 mai 2022
- Un éloge du rap magnifié par ses coups Daniel Rolland Culture hebdo juin 2022
- le rap les coups Guillaume Malvoisin PointBreak.fr 20 mai 2022

- Interview de Thomas Morfin

Dans ce nouvel épisode de “Parlez-moi de rap”, Greg Curot reçoit Thomas Morfin pour parler de rap et de son livre “Le rap les coups” !

Réécouter le podcast en ligne

Greg Curot
Generations FM // Parlez-moi de rap 6 juillet 2022

- Lecture à emporter en vacances

En vacances, on n’a pas toujours envie de se prendre la tête, mais quand même de continuer à se cultiver dans le rock. Je vous ai donc sélectionné quelques lectures aussi légères qu’essentielles. […]

Toujours au rayon petit bouquins sympas, direction les 110 pages de “Le Rap Les Coups” où l’auteur nous dit sa passion du rap américain, de ses stars comme de ses inconnus. C’est totalement subjectif, mais c’est ça qui est bien ! Bref, ce petit volume est une véritable déclaration d’amour au rap made in USA.

Retrouvez la sélection en intégralité sur la RTBF

Frédéric Vandecasserie
RTBF // Re-Cycle 2 juillet 2022

- Interview de Thomas Morfin

“Le Rap les coups” est un livre atypique, tant sur le fond que la forme. Ce n’est pas une histoire du rap, ce n’est pas une liste d’albums a écouter, ce n’est pas un essai.. C’est l’éloge de cette musique, parfois critique, a travers la propre histoire de Thomas Morfin. Finalement c’est l’histoire de sa passion pour … “les coups”. Les coups, dont parle l’auteur ne sont pas physique, pas plus qu’ils n’ont a voir avec les coups de feu malheureusement trop fréquents entre les différents clans, quoi que… Tout part d’une traduction du Robert et Collins de 1992, pour qui le verbe « to rap » signifie « donner des petits coups secs et durs ». Si le rap est indéniablement lié à la vie de Thomas Morfin, cette définition va impacter l’écriture du livre qu’il nous présente dans cet épisode de ‘La musique se livre”.

Réécouter l’épisode en ligne

Raphaël Melki
La musique se livre 11 juin 2022

- Le rap les coups

À la fin de l’émission Get Busy sur Clique TV, le livre de Thomas Morfin, le rap les coups est recommandé !

À revoir en ligne

Clique TV // Get Busy 22 mai 2022

- Le rap les coups

Il s’agit d’un livre court et qui se lit très vite. Un livre qui associe les coups lancés/donnés par les rappeurs et les coups reçus par les auditeurs. On supposera le livre destiné aux initiés, ceux qui comme les membres de la bande de l’auteur sont prénommés et cités comme témoins et les autres qui comprennent la langue des rappeurs et leurs codes. Quand vous serez familiarisé avec le rythme, les répétitions et le lyrisme de l’auteur, je pense que vous saurez apprécier. Je regrette pour ma part que nous n’ayons pas plus de traductions des textes originaux pour mieux encaisser les coups. Je ne suis pas parvenu à trancher sur ce que pouvait être le rap exactement. Je vous propose les trois ‘formes’ que j’ai cru déceler dans cette musique. D’abord de la provocation : malgré tout ce que vous nous avez infligé directement ou indirectement, nous osons vous dire comment nous percevons votre société… Ensuite de la dénonciation : du système que vous laissez pourrir pour mieux le réprimer. Enfin de l’incitation à la violence, à rendre coup pour coup. En fait, on doit pouvoir trouver les trois formes réunies dans certains succès de rappeur. On se souviendra de certaines grandes fêtes (messes ?) médiatisées et de l’accueil réservé à Orelsan pour des paroles ayant choqué des femmes. Je retiens pour ma part que certains textes renvoient simplement à de la poésie par la force des images inventées. Et en poussant bien loin dans ma mémoire, il me semble que pour le vers latin on parlait de scansion – en vers anglais aussi, non ? -, de rythme… […]

L’article en intégralité est disponible sur Daily Passions

Noé Gaillard
Daily Passions 15 juin 2022

- Le rap au coup par coup
Les Editions Le Mot et le reste sont une référence en matière d’ouvrages musicaux vulgarisés, mais néanmoins suffisamment pointus pour plaire aux acharnés. Leurs auteurs n’hésitent pas à raconter des genres de niche qui ne font que rarement l’objet de publications fouillées, voire de publications tout court: le stoner rock (Jean-Charles Desgroux), le rap indépendant (Sylvain Bertot) ou encore la techno (Jean-Yves Leloup). Mais ce fonds de commerce de qualité n’empêche pas l’éditeur marseillais de faire des pas de côté. On l’a vu récemment avec une histoire de la punchline par Daniel Adjerad, et c’est le cas également avec ce nouvel essai intitulé Le rap les coups de Thomas Morfin. Auteur et journaliste à l’Agence France-Presse, où il est rédacteur en chef en charge de l’actualité africaine, Thomas Morfin livre un ouvrage court et dense dans lequel il fait «un éloge véhément» du rap américain. Sa prose percutante et rythmée raconte en abîme, dans le désordre le plus absolu, la capacité de création d’un style musical qui n’a cessé d’évoluer au cours des 40 dernières années. Un hommage original et référencé.
Olivier Wyser
La Liberté 21 mai 2022

- Un éloge du rap magnifié par ses coups

Thomas Morfin est rédacteur en chef de l’actualité africaine à l’Agence France-Presse. En plus c’est un accro au rap et il ressentait la nécessité de se porter à sa défense, peut-être contre ceux qui ne considèrent pas encore que c’est de la musique. Alors que pour lui, ce qu’il retient ce sont des coups. Le mot coup qui revient de multiples fois dans ces pages. Car le volet revendicateur est celui qui majoritairement trouve grâce à ses yeux. Le rap les coups est certes une petite plaquette mais qui vaut davantage par son contenu que par son contenant. On appréciera qu’il a pour le rap une sorte de Foi qui déplace les montagnes. Pour celui qui n’aurait pas encore une juste appréciation de cette musique noire des rues contemporaine, c’est une belle initiation.

Une chronique à retrouver sur Culture hebdo

Daniel Rolland
Culture hebdo juin 2022

- le rap les coups

Inventons, voici un essai de litérratrap. Un essai au sens noble : penser, déballer les idées de son cervelet, poser sur la table ce qui vient et recomposer ensuite. Sans cesse, sans cesse, avec, ici, très visible, le rythme pour obsession. Thomas Morfin est obsédé, soit. Thomas Morfin est aussi journaliste. Son le rap les coups a la rudesse du documentaire, la verve de l’autofiction et l’emprise rythmique qui vous condamne à ne pas lâcher ces 110 pages qui vous tamponnent, comme le ferait un pilier français lancé à l’assaut du Grand Chelem des 6 nations. La nation, il en est justement question chez Morfin. Une nation recomposée, comme sont recomposées certaines familles. Livre disparate et frontal, le rap les coups est aussi fraternel. Son ode au Rap, scandé pour se « fracasser la bouche » ou « rompre la gorge », est vénère, bien roulé et quand même un peu méchant. C’est bien. Rien de tranquille, jusque dans son formalisme, répétitions ad lib de « les coups les coups ». Pas de pause, rien à picorer. Ici, les mots sont des pruneaux, des bastos bien striées. Ça remonte le cours de l’histoire, NWA, Nas, OutKast, Jay-Z, MF Doom et Gravediggaz, entre autres, et dans cette histoire déroulée parfaitement, ça nous raconte. Nous qui frappons sans fin, sur les autres ou sur nos propres démons. Petit livre d’éloge, nomenclature de poche, le rap les coups est aussi précieux que dangereux. Fuckin’ godamm utmost.

Une chronique à retrouver sur PointBreak.fr

Guillaume Malvoisin
PointBreak.fr 20 mai 2022
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net - Mentions légales