Parution : 22/01/2015
ISBN : 9782360541621
288 pages (14,8 x 21)

21.00 €

Commander

Fun House

Les années Rock&Folk

Lou Reed est dans la légende du rock, il en fait partie intégrante vivant, comme Hendrix mort. Il est là, il paraît, il est d’ailleurs. Il ne dit pas sur scène la vérité, sa vérité, ou peut-être la dit-il trop bien.
En 1969, Paul Alessandrini rejoint l’équipe de Rock&Folk et en devient un des critiques de référence. Il inscrit le rock dans un rapport au monde et à la société, cernant les réels enjeux de cette musique en pleine évolution. New York, le CBGB, le Velvet Underground mais également Bowie, Eno, Fripp ou Can, Alessandrini fait voyager le lecteur, partage ses amours et se place d’emblée comme un passeur incontournable. Le compte rendu ne suffit pas, il faut aller à la rencontre de cette musique et en découvrir les nouvelles tendances, les évolutions et les promesses. Des iconiques rencontres d’Amougies avec Pink Floyd et Zappa en 1969 à la visite guidée du New York punk de 1976, en passant par le concert de Lou Reed à l’Olympia en 1973, cette anthologie regroupe les articles phares de ce rock critic qui fut le premier à remarquer Patti Smith ou Tom Waits et l’auteur du célèbre documentaire sur le match de foot organisé avec Bob Marley.

Revue de presse

- Fun House. Les années Rock&Folk Vincent Caffiaux Star Wax Automne 2015
- Sélection Livres France de Griessen Longueure d'Ondes Été 2015
- La sélection livre de Jean Rouzaud David Blot Nova Club 5 mars 2015
- Livre du mois Olivier Valerio Radio PFM // Easy Rider 1er février 2015
- Groupisme Agnès Léglise Rock&Folk Avril 2015

- Fun House. Les années Rock&Folk
De 1969 à 1976, Paul Alessandrini a sillonné, de manière inlassable, le paysage musical pour le magazine Rock&Folk. Composée par l’auteur, une sélection significative de papiers, portraits et interviews sont désormais compilés au sommaire de Fun House. Clin d’œil au brûlot des Stooges, ce recueil évoque une période où le rock se lisait autant qu’il s’écoutait. Et un genre éditorial marqué par la contre-culture, le nouveau journalisme. Au travers d’une plume exigeante, le critique témoigne non seulement des courants musicaux de l’époque. Il dépeint également en filigrane une période, l’après Mai 68, et les modifications sociétales inhérentes. Passionnés (et souvent passionnants), ses articles sont autant d’analyses fines. C’est le cas du phénomène Beatles. Et du travail d’écriture des Fab Four recoupé avec le Pop Art. Si on n’échappe pas à la naissance du rock progressif (Emerson Lake & Palmer), la charnière des 70’s est toutefois décrite de manière juste au travers d’un portrait saisissant de Miles Davis : « Personnage-musicien ou musicien-personnage, on vient pour le voir autant, ou plutôt que pour l’entendre ». Les entretiens avec Roxy Music, Can ou Robert Fripp sont autant de mines pour les fans. Sa chronique du film The Harder They Come de Perry Henzell est admirable. Et la rencontre avec Bob Marley, lors d’un concert de ce dernier, annonce de manière évidente l’arrivée d’un nouveau roi sur la scène internationale.
Vincent Caffiaux
Star Wax Automne 2015

- Sélection Livres

Retour sur des artistes qui inventèrent leur propre élégance – musicale comme vestimentaire – et en firent un art total qui percuta en plein cœur toutes les classes sociales : recueil d’articles et interviews parus entre 1969 et 1976 dans Rock&Folk, cet ouvrage témoigne avec précision, poésie et intégrité de la ferveur qui fût celle d’un rock’n’roll animal, théâtral, provocateur, libre et intensément sensuel. Journaliste et auteur visionnaire, directeur artistique du Palace, producteur à France Musique et France Culture, photographe et réalisateur, Paul Alessandrini, l’un des critiques les plus influents de l’âge d’or des icônes flamboyantes, invoque tel un magicien ces créatures fantastiques et fait revivre au fil des pages la grande folie rock’n’rollienne, l’enchantement et la fascination que continuent de susciter les New York Dolls, David Bowie, Roxy Music, Lou Reed, les Beatles, Miles Davis, le Velvet Underground et bien d’autres. La mythologie du rock a trouvé sa bible.

Découvrez la sélection sur le site de Longueur d’Ondes

France de Griessen
Longueure d'Ondes Été 2015

- La sélection livre de Jean Rouzaud

Jean Rouzaud vous parle de Fun House au sein du Nova Club de David Blot.

Réécouter le nova club

David Blot
Nova Club 5 mars 2015

- Livre du mois

Une chronique de l’émission radio Easy Rider

Réécouter l’émission sur le site d’Easy Rider

Olivier Valerio
Radio PFM // Easy Rider 1er février 2015

- Groupisme
Gageons que peu d’entre vous ignorent qui est Paul Alessandrini, une des signatures les plus connues de l’histoire de Rock&Folk, arrivé en 1969 sous l’égide de Philipe Koechlin, le fondateur et rédac’ chef historique du journal, pour sept années de collaboration fructueuse, d’articles pionniers et de matchs de football légendaires. Du jazz au reggae, de Robert Fripp à Roxy cinq étoiles Music, de Bob Marley aux New York Dolls, Alessandrini a toujours su, dans une langue sobre et claire, ouvrir le panorama musical de ses lecteurs et apporter l’expertise sous la facilité apparente et la sophistication intellectuelle derrière la critique musicale. Florilège de ces années d’écriture là, Fun House, Les années Rock&Folk égrène donc les longs articles fouillés sur les rencontres phares et les concerts exceptionnels de cette partie de sa carrière et dresse ainsi un tableau complexe de la scène musicale et de l’effervescence de la culture en cette décennie plus que florissante. Avec une pensée pour sa femme Marjorie Alessandrini, disparue il y a peu et dont le tendre portrait en couverture rappelle comme ces temps sont enfuis.
Agnès Léglise
Rock&Folk Avril 2015
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net - Mentions légales