Parution : 21/11/2019
ISBN : 9782361390990
528 pages (14,8 x 21 cm)

Frank Sinatra

Une mythologie américaine

La biographie de « The Voice » plonge au cœur de son œuvre et retrace le parcours de celui qui avait l’art de transformer l’ombre en lumière.
Sinatra est la première rock star, le modèle d’Iggy Pop et Jim Morrison, le « big bang de la musique populaire » pour Bono. Artiste intuitif et talentueux, il a inventé les codes de la musique contemporaine, l’album concept et le 33-tours compris. Sa voix, ses qualités d’interprète et son sens de la musique ont assis sa popularité, d’une longévité inédite, jusqu’à sa mort en 1998. Fils d’immigrés engagé contre la pauvreté et l’intolérance, fervent démocrate et partisan des droits civiques, self made man qui a chuté pour mieux ressusciter, acteur et homme d’affaires au tempérament volcanique, modèle de virilité et séducteur invétéré, Sinatra avait tout pour devenir le héros américain du XXe siècle. Ami des stars, intimes des présidents et des parrains de la mafia, il incarne la mythologie de ce pays avec toutes ses parts d’ombre.

Revue de presse

- Frank Sinatra Yves Labar Crooner Radio 7 janvier 2020
- Une biographie de Frank Sinatra Nicolas Benies Le Souffle bleu 6 février 2020
- Ocean's One Chistian Larrède Son du monde 22 février 2020
- Frank Sinatra Daniel Rolland Culture Hebdo janvier 2020
- Frank Sinatra Sophie Chambon Les Dernières Nouvelles du Jazz 5 janvier 2020
- Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Frank Sinatra Rebecca Manzoni France Inter // Pop & Co 13 janvier 2020
- Les essentiels de Basique France 2 // Basique 25 novembre 2019

- Frank Sinatra

L’écrivain Steven Jezo-Vannier sort une biographie sur Frank Sinatra « Une mythologie américaine »
Frank Sinatra une légende, un mythe dans une nouvelle biographie de Steven Jezo-Vannier

Qu’on l’appelle « Ol’ Blue Eyes », « The voice », Frank Sinatra, incarne l’Amérique des années 50 et Steven Jezo-Vannier sort à son tour, une biographie de l’artiste planétaire. Le nom du livre « Une mythologie américaine » paru chez « Le mot et le reste » retrace les années de gloire d’une musique contemporaine intemporelle, l’album concept et 33-tours.

Le livre retrace la vie de Francis Albert Sinatra, né à Hoboken dans le New Jersey en 1915. Sa voix, ses qualités d’interprète et son sens de la musique ont assis sa popularité, d’une longévité inédite, jusqu’à sa mort en 1998.

Fils d’immigrés, engagé contre la pauvreté et l’intolérance, fervents démocrate et partisan des droits civiques, self-made-man qui a chuté pour mieux ressusciter, acteur et homme d’affaires au tempérament volcanique et séducteur invétéré, Sinatra avait tout pour devenir le héros américain du XXe siècle.

Ami des stars, intimes des présidents et des parrains de la mafia, il incarne la mythologie de ce pays avec toutes ses parts d’ombre.

Retrouvez l’annonce et la web radio Sinatra en ligne

Yves Labar
Crooner Radio 7 janvier 2020

- Une biographie de Frank Sinatra

Être né en 1915 – comme Billie Holiday -, quasiment avec le 20e siècle, aux Etats-Unis, à Hoboken (dans le New Jersey, en face de New York), issu de l’émigration sicilienne a forcément des conséquences sur la formation de l’individu. Frank Sinatra n’a jamais renié ses origines. Ni l’importance de sa mère, Dolly, dans sa carrière. Ses liens avec la mafia, notamment avec « Lucky » Luciano, ont beaucoup joué dans sa chute en 1951 et dans sa renaissance en 1953.
Faire la biographie du chanteur/comédien, c’est aussi, au-delà du talent, faire l’histoire des Etats-Unis, de son modèle d’exclusion – des Noirs mais aussi des Italiens, des Juifs – et de la place de la mafia particulièrement dans l’industrie de l’amusement, l’entertainment. Jerry Lewis l’avait aussi souligné dans son autobiographie, un « Parrain » – voir le film – était nécessaire pour avoir des engagements face à d’autres parrains. Comme l’avais souligné Ronald L. Morris, sociologue, dans « Le jazz et les gangsters », musiciens et gangsters viennent du même milieu et n’ont pas d’autre moyen de s’intégrer dans cette société WASP – Blanc, anglo-saxon, protestant. Steven Jezo-Vannier retrace dans « Frank Sinatra, une mythologie américaine », la carrière du p’tit gars de Hoboken, premier américain de la famille, qui s’est construit en même temps que le pays lui-même. Il en est la personnification et le résultat. Y compris sur le terrain de la répression : comme la plupart des soutiens de Roosevelt, il est soupçonné par le FBI d’être « communiste » au moment du déclenchement, en 1947, de la guerre froide.
C’est une première. Il n’existait pas, en français, d’ouvrage de cette envergure sur cette figure américaine. Une synthèse de toutes les recherches, témoignages, interviews réalisés aux Etats-Unis. L’auteur met en évidence les influences : « Bing » Crosby, premier chanteur populaire, Tommy Dorsey, tromboniste et son deuxième employeur qui le fera connaître et Billie Holiday à qui il a pris la tragédie personnelle infusée dans les airs de Broadway et le découpage du temps.
La dernière partie, sur les années de gloire, hollywoodiennes, sont les plus connues mais elles recèlent quelques secrets. La fin, comme souvent, n’est pas « glorieuses ». La question reste dans l’air des raisons de la longévité du mythe…
Pour les francophones, la traduction des paroles des chansons fait partie de l’intérêt de l’ouvrage.

La chronique est disponible en ligne

Nicolas Benies
Le Souffle bleu 6 février 2020

- Ocean's One

À peine trentenaire, Steven Jezo-Vannier est l’auteur prolifique d’une dizaine d’ouvrages sur l’Amérique, les coulisses et autres recoins de l’Amérique (dont, en 2010 et chez le même éditeur, le salué San Francisco, L’Utopie Libertaire Des Sixties). Aujourd’hui, il entame crânement l’ascension d’un pic, d’une éminence (d’où les 600 grammes de texte de l’ouvrage), en la personne de Francis Albert Sinatra, hâtivement étiqueté chanteur et acteur instinctif (le talent sans travail n’est qu’une sale manie, comme le chantait Brassens). Face à pareil ouvrage, on attend, bien plus que les angles inédits inimaginables (la mafia, les drogues, les femmes, d’autres turpitudes encore…), une façon particulière de nous tenir la main le long de la saga de cet enfant du siècle (dernier). Le pari est remporté haut la main, grâce aux contraintes de la collection qui imposent à l’auteur de se recentrer sur l’essentiel, à savoir la musique. Saviez-vous que […] Ou que le chanteur avait assumé 24 sessions d’enregistrement en 1947 ? À franchement parler, nous non plus, et c’est ce qui fait la saveur d’une nouvelle visite de cette mythologie américaine.

Lisez la chronique en ligne sur le Son du Monde

Chistian Larrède
Son du monde 22 février 2020

- Frank Sinatra
On le surnommait dans l’industrie du divertissement américaine “the chairman of the board” tellement Frank Sinatra en imposait, ou encore Ol’ blue eyes pour son regard séducteur qui faisait pâmer bien des midinettes à ses débuts. Steven Jezo-Vannier lui consacre une biographie. Il y avait bien sûr celle de Kitty Kelley qui jusqu’ici était la référence car elle avait menée une sérieuse enquête révélant des côtés pas trop reluisants du crooner, au point où celui-ci voulut lui faire un procès en diffamation. Qui tomba en cours de route car ce qu’elle dévoilait était trop vrai. Mais Sinatra était encore vivant à ce moment-là. Ce que nous offre Jezo-Vannier est en somme la biographie définitive qui englobe les derniers moments de sa vie et son décès. Ceux qui connaissent déjà la vie du chanteur auront un intérêt additionnel, car cette nouvelle biographie passe en revue la discographie du chanteur et offre en fin d’ouvrage le bilan complet de sa production. Sa fille Nancy avait raison de qualifier la personnalité de son illustre père de kaléidoscopique, tant le gars avait tellement de facettes, de la grande générosité allant à de la pure violence gratuite. Bref, ce livre nous offre une chose, d’aller au plus vite faire tourner cette voix unique entre toutes.
Daniel Rolland
Culture Hebdo janvier 2020

- Frank Sinatra

Encore un livre sur Frankie, le crooner à la voix de velours? Il semblerait que ce travail de qualité, cette nouvelle biographie soit définitive car elle montre que le personnage a aujourd’hui acquis, avec le recul, la force du mythe.

Le mérite de cet ouvrage d’un spécialiste de musiques rock et de la contreculture, Steven Jeso-Vannier qui a déjà donné douze livres aux éditions marseillaises LE MOT ET LE RESTE est de réunir une biographie précise, très documentée en cinq parties chronologiques qui suivent aussi son évolution musicale, ses débuts, ses premiers succès, sa formidable ascension, ses échecs.

Cinq copieuses sections qui vont de Frankie boy ou la naissance d’un chanteur (1915–1945) à Ol’blue eyes ou la naissance du mythe (1971–1998), sans oublier The Voice ou la naissance d’une star (1944–1952), The Pack Master ou la Renaissance d’une star (1952–1961) et The Chairman of the Board ou la naissance d’un mythe (1961–1971). On le voit, rien qu’à ces titres, le parcours de Sinatra est tout sauf ordinaire: il a quelque chose du phoenix, indestructible, éternel : on peut lire l’introduction, intitulée à juste titre “All or Nothing at All”, titre de son premier succès, qui est devenu aussi sa devise, le fil conducteur de sa vie. Et aussi les dernières pages “Jusqu’au bout” qui attestent que Sinatra a réussi à fabriquer son image, créer un personnage qui épouse l’histoire de l’Amérique au XX ème siècle; il incarne le self made man, figure archétypale de l’American dream. Number one des charts, il pouvait déclencher l’hystérie des bobby soccers, d’où son surnom de “sultan des pâmoisons” mais tourner aussi la tête aux stars; il était l’ami des politiques, proche des Kennedy mais aussi des parrains de la mafia. Il fut encore un ami fidèle (son rat pack) qui s’engagea courageusement dans le combat pour les droits civiques.

[…]

Sinatra est à part, il a fait de la chanson en Amérique une forme d’art. Si sa longue vie fut un roman, ce livre exhaustif mais jamais ennuyeux se lit aussi comme un roman. Le récit suit de nombreuses pistes, de multiples voix qui dessinent le portrait d’une personnalité hors norme, complexe, parfois peu attachante. “Fan de Gatsby le Magnifique, il était toutes les facettes de l’Amérique dans ses combats comme dans ses excès.” L’auteur s’est attaché avec brio à évoquer autant la musique que le personnage : on peut lire ces pages d’un trait ou s’attarder sur un chapitre particulier qui renvoie toujours (l’une des marques de fabrique de la maison d’édition) à des albums précis, des enregistrements, des concerts, l’origine de certaines chansons. Il y en a tellement, environ 2000, créations ou reprises qu’il a su s’approprier “I’ve got you under my skin”, “Black magic”, “Fly me to the moon”, “Come fly with me”,“Smile”, “My way”, “It was a very good year”, “One for my baby”, “In the wee small hours”...

L’auteur, fasciné par son formidable sujet, a réussi son coup : Sinatra demeurera dans nos mémoires pour sa voix au phrasé exceptionnel, sa perception très claire du sens, son intelligence du métier. Maître de sa voix et de l’orchestre, il savait gérer l’intensité, faire monter la pression. Son plus grand talent peut être réside dans l’émotion qu’il suscitait, car il a mis sa voix au service de paroles qu’il n’avait pas écrites mais qu’il vivait complètement. Et dans lesquelles son public se reconnaissait totalement.

NB: soulignons encore la mise en page soignée, une bibliographie et discographie précises.

Lisez la chronique complète sur les DNJ

Sophie Chambon
Les Dernières Nouvelles du Jazz 5 janvier 2020

- Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Frank Sinatra

Une passionnante biographie de Frank Sinatra vient d’être publiée aux éditions Le Mot et Le Reste. Elle est écrite par Steven Jezo-Vannier, se lit comme un roman et documente, de façon précise et contextualisée, la vie et la carrière de ce fils d’immigré·e·s italien·ne·s, qui devint la voix la plus célèbre du monde.

Réécoutez la chronique de Rebecca Manzoni sur le site de France Inter

Rebecca Manzoni
France Inter // Pop & Co 13 janvier 2020

- Les essentiels de Basique

“Basique, l’essentiel de la musique” a sélectionné le livre de Steven Jezo-Vannier dans sa liste de conseils.

Revoir la sélection de Basique sur France 2

France 2 // Basique 25 novembre 2019
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net - Mentions légales