Parution : 21/01/2021
ISBN : 9782361396725
128 pages (14,8 x 21 cm)

The Rolling Stones rock and roll circus

Les coulisses du film

Dans le premier ouvrage consacré au sujet, Édouard Graham revient sur le tournage du Circus et sur les circonstances de sa production.
Conçu en 1968 pour la télévision afin de promouvoir l’album Beggars Banquet, The Rock and Roll Circus a connu un destin singulier. Ce film qui juxtapose sets musicaux et numéros de cirque est tourné en live sous un chapiteau devenu studio, dans 
un joyeux chaos. Outre Mick Jagger et sa bande, d’autres artistes montent sur scène: John Lennon, Yoko Ono, Eric Clapton, Marianne Faithfull, les Who, etc pour un rassemblement des plus mémorables. Pourtant, insatisfaits de leur prestation, les Stones renoncent à diffuser l’émission spéciale. S’ensuit un black-out de vingt-huit ans. Quand le film de Michael Lindsay-Hogg paraît en 1996, il devient le documentaire culte d’une époque révolue. On y voit l’énergie créatrice et l’esprit communautaire prévaloir sur un show-business désormais standardisé.

Revue de presse

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Bruno Chiron Bla bla blog 27 avril 2021
- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Dominique Boulay Paris Move 16 avril 2021
- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Guy Donikian La Cause Littéraire 15 avril 2021
- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Sylvain Bonnet Boojum 6 avril 2021
- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Serge Mailloux Daily Rock 24 mars 2021
- Soixante ans de Stones Benoît Carretier Libération mars 2021
- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Christine Le Garrec À vos marques tapage 26 février 2021
- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Frédéric Koster Bretagne 5 // Le livre du jour 26 février 2021
- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Hervé Devallan Bretagne Actuelle 19 février 2021
- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Daniel Rolland Culture hebdo 16 février 2021
- Interview d'Édouard Graham Guillaume Tilly Jordanne FM // Born in Rock 14 février 2021
- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Noé Gaillard Daily Passions 10 février 2021
- Magical Mystery Tour Pierre Veillet Plugged 9 février 2021
- The Rolling Stones Rock And Roll Circus Alain Vollerin Blog des Arts 8 février 2021
- Quand les Stones faisaient leur cirque Serge Hartmann Dernières Nouvelles d'Alsace 8 février 2021
- Un livre sur les coulisses du "Rock'N'Roll Circus" des Rolling Stones JEF Textes blog Rock' N' Roll 2 février 2021
- The Rolling Stones Rock N' Roll Circus Doctor Stones Doctor Stones 23 janvier 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

Imaginez deux minutes un concert qui réunirait les Rolling Stones au complet, les Who, John Lennon et sa compagne Yoko Ono alors que les Beatles sont encore formés. Il y aurait aussi Marianne Faithfull, Eric Clapton, le guitariste Taj Mahal, le violoniste classique Ivry Gitlis, mais encore des trapézistes, des cracheurs de feu et des acrobates . Tout ce petit monde se réunirait sous la tente d’un chapiteau de cirque éphémère, avec Mick Jagger en Monsieur Loyal. Et puisqu’un show de ce genre n’existerait pas sans un public, des spectateurs serait également là, installés dans des gradins, des “spectateurs tirés sur le volet [qui] ignorent qu’ils seront très longtemps les seuls à pouvoir s’en repasser mentalement les images.”

Improbable, non ? Et pourtant, ce projet musical, The Rock and Roll Circus, a bien eu lieu en décembre 1968, a été enregistré par la télé anglaise – mais jamais diffusé à l’époque – et a constitué un virage dans la carrière des Rolling Stones. Le public n’a pu découvrir ce concert étonnant que 28 ans plus tard, en 1996 au cinéma puis en DVD et Blu-ray.

C’est ce grand foutraque que nous raconte Édouard Graham dans son essai The Rolling Stones Rock And Roll Circus (éd. Le mot et le reste). L’auteur nous raconte, dans son ouvrage dense et précis, les origines, le déroulé et les aléas de ce projet musical resté à la fois unique et copié (le Rock’n’Roll Circus des Strawbs en 1970 ou le Johnny Hallyday Circus deux ans plus tard). Si les Rolling Stones ont l’idée de créer un concert unique autour du cirque (une thématique déjà utilisée parle chanteur Donovan, les Beatles et même les Stones pour Between The Buttons, un titre de 1966), c’est avant tout pour une raison commerciale : leur dernier album Beggars Banquet vient de sortir et il s’agit d’utiliser la télé à des fins promotionnelles. [...]

Édouard Graham consacre bien évidemment l’essentiel de son livre au show, au cours duquel se succèdent des figures majeures de la pop : le groupe britannique Jethro Tull, Marianne Faithfull, les Who, qui réalisèrent ce soir, d’après des témoins, la meilleure prestation ou encore le bluesman Taj Mahal, qui réalise lui aussi un show remarqué (“L’un des meilleurs moments de ma vie”, reconnaît le musicien qui commence en 1968 sa longue carrière. [...]

Une chronique à retrouver en intégralité sur Bla bla blog

Bruno Chiron
Bla bla blog 27 avril 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

L’auteur (Joni Mitchell, Songs Are Like Tatoos) nous conte par le détail tout ce qui se passait dans les coulisses du studio Intertel Television en ce mois de décembre 1968, période pendant laquelle les Rolling Stones ont prévu de réaliser un show télévisé intitulé ROCK AND ROLL CIRCUS pour promouvoir leur nouvel album Beggars Banquet. Ils envisagent de réunir sous un même chapiteau musique rock et numéros de cirque. Un certain nombre d’invités prestigieux sont de la partie: John Lennon, Yoko Ono, Eric Clapton, Marianne Faithfull, les Who, Jethro Tull, Taj Mahal et d’autres encore. C’est Michael Lindsay-Hogg qui réalise ce fameux ROCK AND ROLL CIRCUS. Les “pierres qui roulent” n’étant pas satisfaits de leur prestation, ils renonceront à sa diffusion pendant un sacré moment… 28 ans!
Un DVD de 63 minutes, un Blu-Ray, un premier CD (avec 19 plages audio du film), un second CD (avec un bonus audio de 9 plages avec Taj Mahal, le Dirty Mac, Julius Katchen) sortent finalement en… 2019. Le document phare de cette sortie tant attendue réside dans le film du réalisateur Michael Lindsay-Hogg enfin accessible au public en 1996. Grâce à une documentation très fournie (33 articles et textes, 37 livres, 4 sites internet et 3 documents filmés) l’auteur nous entraîne à la fois dans les arcanes des studios et dans ceux du Londres de la fin des années 60. Un bouquin passionnant! La photo de couverture, connue du monde entier, est due à Dominique Tarlé. Celui-là même qui passa 6 mois en compagnie des Rolling Stones à la Villa Nellcote, alors qu’ils enregistraient leur album Exile On Main Street (pendant l’exil du groupe loin de la fiscalité britannique, en 1971) et dont les photos des Stones de cette période sont connues dans le monde entier et éditéss dans des ouvrages devenus “cultes” et “collectors” (surtout s’ils sont signés par le photographe!).

Une chronique à retrouver sur Paris Move

Dominique Boulay
Paris Move 16 avril 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

Il y a tout d’abord la photo de couverture, qui tient toute la couverture dont une partie de la quatrième. Ce sont les Stones, déguisés dirait-on, entourés de John Lennon, Yoko Ono, Eric Clapton, Marianne Faithfull… Cette photo date de décembre 1968 et montre une partie de celles et ceux qui participeront à ce drôle de cirque, qui va mêler musique rock et cirque sur une idée de Mick Jagger.

L’auteur consacre donc son livre à cet épisode de l’histoire du rock qui aboutira à deux jours de répétition et de scènes filmés, dans le but d’en proposer à la télévision le résultat filmé, pour promouvoir la sortie de l’album Beggars Banquet. L’idée est de réunir ce qu’il y a alors de plus traditionnel en matière de spectacle, le cirque, et de plus novateur, le rock.

Plusieurs pages sont consacrées au contexte qui précède ces deux jours de tournage en studio où l’on dressera un chapiteau. En Angleterre, les émissions de télé sont nombreuses qui sont consacrées aux musiciens de rock, et qui rencontrent un fervent public, les « sixties » étant cette période très féconde qui verra éclore des groupes aussi importants que les Beatles, les Stones, les Who, les Yardbirds, pour ne citer que les plus importants.
[...]

L’auteur détaille pour chaque groupe les conditions dans lesquelles les prises ont lieu, la qualité de la présence scénique et celle de la musique elle-même. On a ainsi un compte-rendu précis des différentes scènes, et Taj Mahal et les Who semblent avoir retenu l’attention. Ce qui n’a d’ailleurs pas échappé à Keith Richards et Mick Jagger, plutôt mécontents de leur show, même si Jagger a, du point de vue scénique, su donner le meilleur sur Sympathy for the Devil. L’auteur souligne que Brian Jones, présent, n’a pas « assuré », il devait quitter le groupe peu après. C’est, ajoute-t-il, l’une des raisons d’une interprétation parfois moyenne des titres. Le film ne sortira qu’en 2004, puis en 2019. Jagger en a refusé la sortie, au motif que les Who avaient produit les meilleurs moments de ce Rock’n’Roll Circus.

Édouard Graham nous conduit dans les coulisses de ce Rolling Stones Rock and Roll Circus avec précision, et relate avec bonheur l’état d’esprit d’une époque, avec ces journées des 11 et 12 décembre 1968.

Une chronique à retrouver en intégralité sur La Cause Littéraire

Guy Donikian
La Cause Littéraire 15 avril 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

Chercheur en littérature, Édouard Graham s’intéresse aussi à l’histoire du rock. On lui doit ainsi un livre sur Joni Mitchell (Le mot et le reste, 2017). Il a choisi avec ce livre de raconter l’histoire d’une émission télé produite par les Stones, The Rolling Stones Rock and Roll Circus en 1968. Conçue comme un cirque donc avec Mick Jagger qui joue le monsieur Loyal, incluant des invités prestigieux (Eric Clapton et John Lennon pour un groupe éphémère dénommé les Dirty Mac, Jethro Tull, les Who, excusez du peu !), réalisé par un futur metteur en scène prestigieux, Michaël Lindsay-Hogg (qui vient de filmer une émission consacrée aux Beatles chantant Hey Jude, tiens tiens), ce show était censé célébrer leur gloire. Tout devait aller donc dans le meilleur des mondes.

Seulement voilà, cette émission est devenue rapidement un mystère… car elle n’a pas été diffusée, les Stones (Jagger en tête) n’ayant pas été satisfait de la prestation, jugeant aussi que les Who leur volaient la vedette. Les bobines dorment donc dans un entrepôt avec de temps en temps des rumeurs de remontage. Il faudra attendre la fin des années 90 pour que le show et le disque sortent.

Avec The Rolling Stones Rock And Roll Circus, on comprend alors plusieurs choses. D’abord les Stones en 1968 cherchent à se relancer face aux Beatles et à un faire un « coup », avec la complicité de Lennon en pleine émancipation (et sous influence de Yoko Ono). Ensuite, ce spectacle est précurseur. Pensons à Pink Floyd qui ira se faire filmer dans le cirque de Pompéi en 1971 comme le relève Édouard Graham. Ensuite, c’est aussi un formidable témoignage sur une époque et une génération en pleine effervescence créatrice, saisie juste avant que le show business l’emporte et que les concerts des Stones soient réduits à un grand barnum…

Une chronique à retrouver sur Boojum

Sylvain Bonnet
Boojum 6 avril 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

Déjà auteur d’un livre sur Joni Mitchell ( »Joni Mitchell, Songs are Like Tattoos ») chez le même éditeur, le chercheur en littérature Édouard Graham s’attaque maintenant à un des projets avortés les plus célèbres de l’histoire du rock, là-haut avec l’album Smile des Beach Boys. Un projet invisible depuis sa création, »The Rolling Stones Rock And Roll Circus ». Pourquoi les Stones ont-ils décidés d’enterrer ce projet fou mais magnifique qui mettait en vedette, The Who, Jethro Tull, Marianne Faithfull mais aussi un super groupe incluant John Lennon à la guitare, Eric Clapton au triangle, mais non à la guitare, Keith Richards à la basse et Mitch Mitchell ( »Jimi Hendrix Experience ») à la batterie. Pourquoi ? C’est une des questions auxquelles tente de répondre Édouard Graham au long de ces 166 pages.

[...]
Qui propose l’idée du cirque ? Qui a choisi les groupes ? Et surtout, pourquoi le film n’est-il jamais sorti à l’époque ? Graham décortique le projet tel un chirurgien, fouille et analyse toutes les informations afin de mettre en lumière l’arrière-scène de ce projet fou.

Les anecdotes sont pléthores. Comment le guitariste Tony Iommi de Black Sabbath se retrouve-t-il à jouer avec Jethro Tull ? Pourquoi la performance de »A Quick One, While he’s Away » de The Who est-elle selon Pete Townshend, la meilleure de toute leur carrière ? Pourquoi cette invitation était si importante pour John Lennon ? Quels sont les étranges tatouages que porte Jagger dans »Sympathy For The Devil » ?

Le livre pourrait être destiné uniquement aux aficionados du groupe s’il ne mettait pas également en lumière les coulisses du monde du spectacle. Celui du rock en particulier. Il éclaire aussi sur les liens entre le rock et le cinéma (voir le chapitre sur les premiers clips).

Un autre très bon livre sortit chez Le Mot et Le Reste.

Une chronique à retrouver sur Daily Rock

Serge Mailloux
Daily Rock 24 mars 2021

- Soixante ans de Stones
Les fans qui ne seraient pas encore rassasiés peuvent prolonger cette saine lecture avec The Rolling Stones Rock And Roll Circus, Les coulisses du film (éd. Le mot et le reste) dans lequel Édouard Graham revient sur les coulisses du show télé mythique de 1968, quand les Stones avaient convié John Lennon, Marianne Faithfull ou encore les Who à célébrer la sortie de l’album Beggars Banquet. Un joyeux cahos resté indédit pendant presque trente ans et aujourd’hui culte.
Benoît Carretier
Libération mars 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

Conçu par Mick Jagger et financé par les Stones, « The Rolling Stones Rock’n’roll circus », réalisé en 1968, était à l’origine un projet pour la télévision. Les Stones ayant finalement renoncé à toute diffusion, le film a croupi des années dans des cartons chez Mick (qui voulait même le détruire…) avant de finalement sortir en 1996, grâce au pouvoir de persuasion de son réalisateur, Michael Lindsay-Hogg. Grâce lui en soit rendue, car il eût été fort dommage d’être privé de pareil témoignage sur l’énergie créatrice de ces années « psychédéliques » ! Imaginez un peu, vêtus de vêtements extravagants aux côtés d’artistes de cirque (trapézistes, cracheur de feu…), la fine fleur des artistes de l’époque réunie au sein du même groupe : The Who, Marianne Faithfull, Jethro Tull, Taj Mahal, John Lennon et Yoko Ono, Eric Clapton, Ivry Gitlis… L’égérie Brigitte Bardot avait même été pressentie par Jagger pour jouer le rôle de « Madame Loyal » avant de se désister (engagée sous contrat chez CBS) ! Figurants, témoins, projets aboutis ou avortés, mise en scène, titres joués, tensions entre musiciens, scènes coupées au montage… C’est avec autant de minutie que d’enthousiasme qu’Édouard Graham nous invite au fil des pages de cet ouvrage dans les coulisses de cet évènement sans commune mesure. Grâce à son sens du détail et à sa plume alerte, il nous immerge avec délectation au coeur de cette aventure aussi exceptionnelle que délirante, nous faisant traverser les couloirs du temps avec une jubilation teintée de nostalgie ! La dernière page de ce livre tournée, vous n’aurez plus qu’une envie… Découvrir le film !

Une chronique à retrouver dans le Arts et essais N°52 d’À vos marques tapage

Christine Le Garrec
À vos marques tapage 26 février 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

Pour terminer la semaine, Frédéric Koster nous donne son conseil de lecture du vendredi : “The Rolling Stones Rock and Roll Circus” d’Edouard Graham, paru aux Éditions Le Mot et le Reste.

L’émission Le livre du jour est à réécouter sur Bretagne 5

Frédéric Koster
Bretagne 5 // Le livre du jour 26 février 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

Pendant 28 ans, le film a joué les arlésiennes. Conçu pour une diffusion à la BBC, « The Rolling Stones Rock and Roll Circus » est avant tout le fruit d’un homme, Mick Jagger, et d’une volonté : faire la promotion de l’album « Beggars Banquet ». Si le mariage du rock et du cirque est dans l’air du temps, l’idée prend toute sa dimension pendant 3 jours de décembre 1968 et autant de nuits. Le temps d’un tournage qui va réunir les Rolling Stones bien sûr (avec un des dernières apparitions de Brian Jones), mais aussi une des premières TV de Jethro Tull (avec un certain Tony Iommi à la guitare, oui, le futur Black Sabbath !), les Who, Marianne Faithfull et Monsieur John Lennon au sein des éphémères Dirty Mac qui réuniront le temps de quelques titres : Mitch Mitchell, le batteur du Jimi Hendrix Expérience, Eric Clapton (en mal de Cream) à la guitare solo, Keith Richards à la basse et bien sûr le Beatles au chant et à la guitare rythmique. Exceptionnel ! Alors pourquoi avoir attendu près de trois décennies pour visionner ces images montées ? Tout simplement parce que Mick Jagger – qui avait les droits – a jugé la performance des Stones comme étant insuffisante et surtout beaucoup moins bonne que celle des Who. Et puis quelques mois après, Brian Jones trouvait la mort dans sa piscine, Mick Taylor prenait sa place et les Rolling Stones ne souhaitaient pas ressasser les vieux souvenirs et troubler l’image d’un nouveau départ.

Ce sont les coulisses de ce tournage qu’Édouard Graham nous dévoile. Avec force détails et maintes précisions, il va creuser et décrire les conditions de ce grand cirque du rock, allant jusqu’à retrouver les répétitions précédant le jour J. Notamment énumérer ces morceaux joués par les Dirty Mac et jamais interprétés pendant le show. Et puis, cette longue liste des invités pressentis et jamais venus ! L’ouvrage ravira tous les fidèles des Stones, mais également les amateurs de l’histoire d’un rock, autant libertaire que combattant qui commençait à marier les belles opérations marketings. Depuis, le business l’a emporté et la musique déverse son flot de notes dans un tombereau de play lists aussi éphémères qu’insipides.

Un article à retrouver sur Bretagne Actuelle

Hervé Devallan
Bretagne Actuelle 19 février 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

Les coulisses d’un show rock télé culte des Rolling Stones

Édouard Graham, docteur ès lettres, est un curieux, capable de s’intéresser comme il l’a fait autant à Guillaume Apollinaire qu’à Joni Mitchell. Maintenant le voilà qu’il nous gratifie d’un livre documentaire sur les coulisses d’un show mémorable The Rolling Stones rock and roll circus conçu pour la télé en 1968 en marge de la sortie de l’album des Rolling Stones “Beggars Banquet”. Et la beauté de la conception retenue c’est comme décor, un chapiteau de cirque. Avec des excentricités à la clé, mais surtout la présence de grosses pointures de la musique pop tel Eric Clapton, Marianne Faithfull, John Lennon et sa dame et les Who pour ne nommer que ceux-là. Aussi des artistes classique dont le violoniste Ivry Gitlis. Mais au vu du résultat, les Stones qui n’apprécient pas ont empêché sa diffusion qui ne se fera qu’en 1996. C’est de tout cela dont nous entretient Graham avec un luxe de détails sur cet événement mais sur l’époque qui a vu naître ces artistes.

Une chronique à retrouver sur Culture hebdo

Daniel Rolland
Culture hebdo 16 février 2021

- Interview d'Édouard Graham

Édouard Graham était l’invité de Guillaume Tilly dans Born in rock sur Jordanne FM pour parler de son livre The Rolling Stones Rock And Roll Circus.

Une émission à réécouter sur Jordanne FM

Guillaume Tilly
Jordanne FM // Born in Rock 14 février 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

Avec en sous-titre : les coulisses du film. Et en illustration de couverture une superbe photo que je vous invite à déplier – n’oubliez pas le rabat – pour la voir en entier. Maintenant dites qui vous reconnaissez. Le dernier rabat identifie quatorze personnes, imaginez que comme moi vous n’en connaissiez pas quatre… Vous devez en reconnaître au moins cinq … Faites le jeu avec d’autres, vous risquez de vous amuser. Maintenant imaginez qu’un groupe musical puisse être non satisfait d’une de ses prestations au point de bloquer pendant vingt-huit ans l’enregistrement vidéo sur lequel elle figure. Vous lirez ainsi en quatrième de couverture une petite phrase particulière, en 1996 quand paraît le film : « On y voit l’énergie créatrice et l’esprit communautaire prévaloir sur un show-business désormais standardisé. ». Pourrait-on dire que c’est ce même show-business qui pousse et autorise le film à sortir ? A la limite peu importe. Ce qui est important c’est pour l’époque (1968) l’idée d’un show pour la sortie d’un album, l’idée de Mick Jagger des artistes invités et des numéros de cirque intégrés, mais aussi l’importance parfois « gênante » des cadres des maisons de disques. Et pour la sortie du film et sa version DVD, c’est cette sorte de lissage des produits musicaux dont la qualité semble moins importante que les noms des producteurs et des artistes. Ne me dites pas que la prestation des Stones s’est bonifiée en vingt-huit ans. Peut-être que l’ouïe et la vue des fans ont perdu de leur acuité. Lire ce petit livre ne vous donnera pas, je crois, l’impression d’entrer dans le secret des dieux, mais vous montrera au contraire l’humanité de ceux qui ont été/sont des idoles. Une humanité rehaussée par des comportements parfois bien mesquins ou terre-à-terre.

N’oubliez pas de lire en écoutant leur musique, pour le plaisir…

Une chronique à retrouver sur Daily Passions

Noé Gaillard
Daily Passions 10 février 2021

- Magical Mystery Tour

The Rolling Stones Rock And Roll Circus est dans les coups de coeur de Plugged#43 !

Il n’y a que les Rolling Stones pour avoir eu l’idée de promouvoir un disque, Beggars Banquet, en 1968, en tournant des vidéos associant musique live et numéros de cirque, accompagnés des plus grands de l’époque, de John Lennon à Eric Clapton en passant par Marianne Faithfull. Mais il aura fallu attendre presque trente ans, et le génie du réalisateur Michael Lindsay-Hogg, pour enfin profiter de ces images dans un format cinématographique digne de ce nom.

Pierre Veillet
Plugged 9 février 2021

- The Rolling Stones Rock And Roll Circus

Dans ce premier ouvrage consacré à ce sujet, Edouard Graham, docteur es Lettres (Sorbonne Nouvelle) et chercheur en littérature, auteur de Joni Mitchell, Stongs Are Like Tattoos chez le même éditeur, Passages d’encre (Gallimard) et de Guillaume Apollinaire au centre des avant-gardes chez Fata Morgana, revient sur le tournage du Circus et sur les circonstances de sa production. Conçu en 1968 pour la télévision afin de promouvoir l’album Beggars Banquet, le Rolling Stones Rock and Roll Circus connaît un destin singulier. Quand le film de Michael Lindsay-Hogg paraît en 1996, il documente une époque à présent révolue.* On y voit l’énergie créatrice et l’esprit communautaire prévaloir sur un show-business désormais standardisé.*

Une chronique parue dans Le blog des arts

Alain Vollerin
Blog des Arts 8 février 2021

- Quand les Stones faisaient leur cirque

Ce fut la dernière apparition de Brian Jones au sein des Stones. En décembre 1968, ces derniers enregistraient pour la télé un « rock and roll circus » truffé d’invités qui ne sera finalement pas diffusé. Pendant 28 ans, il fut l’un des secrets les mieux gardés de la planète rock. Que raconte Édouard Graham
[...]

À défaut d’un grand moment de cirque, le Rolling Stones rock and roll circus se voulait un rendez- vous musical atypique. Une fête donnée sous chapiteau, où des fans affublés de capes de couleurs et coiffés de galurins de feutre, installés dans des gradins, découvriraient un show inédit, loin des standards habituels de la télévision. En musique live !
[...]
Pour quelle raison ce film qui compte de belles performances musicales ne sera-t-il finalement pas diffusé ? Et dut même attendre 28 ans avant de réapparaître ? Un long silence qui correspond, comme le remarque Édouard Graham, à une génération.
Chercheur en littérature, spécialiste du rock, il consacre au Rolling Stones rock and roll circus un livre dans lequel il dévoile les coulisses du film (chez Le Mot et le Reste, 178 pages, 17 €). Un ouvrage qui documente une époque à la fois fraternelle (on joue entre potes) et tiraillée de petites jalousies.
Édouard Graham y rappelle que la prestation d’anthologie des Who avait fait courir le bruit que
les Stones avaient finalement préféré ne pas utiliser le film, considérant qu’eux-mêmes n’avaient pas été au meilleur de leur forme. « On a tout aimé dans ce film – sauf nous », confirmera bien plus tard Keith Richards. Ajoutant : « Et puis c’était le rock and roll circus des Stones, pas des Who ».
[...]

Avec le recul, si les sauts de kangourou de Peter Towshend et les moulinets de micro de Roger Daltrey dégageaient effectivement une formidable énergie, les Stones n’avaient pas démérité pour autant. En revanche, on y voit combien Brian Jones, avant son éviction officielle, est déjà sur la touche, filmé comme le premier Bill Wyman venu, lui qui avec son look de dandy décadent, sa blondeur terriblement photogénique, fut un temps l’image du groupe.
Lindsay-Hoog raconte comment le soir qui suivit la répétition du rock and roll circus, un Brian Jones au bord des larmes téléphona pour lui annoncer qu’il ne se rendrait pas le lendemain à l’émis- sion. Il ne supportait plus l’attitude méprisante de Mick et Keith à son égard. Cherchant à sauver son film et à éviter une crise au sein du groupe, Lindsay-Hoog parvint à faire revenir Brian sur sa décision. « Lequel sans doute, juge Édouard Graham, exprimait avant tout une demande d’estime, de reconnaissance ».
[...]

Un article à retrouver en intégralité dans les Dernières Nouvelles d’Alsace

Serge Hartmann
Dernières Nouvelles d'Alsace 8 février 2021

- Un livre sur les coulisses du "Rock'N'Roll Circus" des Rolling Stones

Paru le 21 janvier aux Editions Le mot et le reste, ce livre d’Edouard Graham nous dévoile la face cachée du célèbre show des Rolling Stones en 1968.

En décembre 1968, les Rolling Stones mettent en place ce show télévisé afin de promouvoir leur album Beggar’s Banquet, qui vient de sortir. D’autres groupes et artistes sont invités : les Who, Taj Mahal, Jethro Tull, Marianne Faithfull, John Lennon, Eric Clapton…

Ce sera la dernière apparition publique de Brian Jones avec les Stones.

Pendant longtemps, ce concert est resté culte car Jagger avait refusé qu’il sorte en vidéo à l’époque. Non satisfait de la prestation des Stones, jugée moins bonne que celle des Who ou de Jethro Tull, il en a interdit l’exploitation commerciale pendant plusieurs décennies.

Il a fallu attendre 1996 pour la première mouture du film réalisé par Michael Lindsay-Hogg, et 2019 pour une édiiton audio complète !

Le livre d’Edouard Graham raconte justement toutes les méandres de la production et post-production de ce show si particulier.
[...]
Même si ce spectacle a bien sûr déjà été évoqué dans des livres ou documentaires, c’est la première fois qu’un ouvrage lui est entièrement dédié.

L’article est à retrouver en intégralité sur le blog Textes, blog Rock’N’Roll de Jean-François Convert

JEF
Textes blog Rock' N' Roll 2 février 2021

- The Rolling Stones Rock N' Roll Circus

Un livre consacré aux coulisses du Rock N’ Roll Circus vient de paraître.
Dans la longue liste d’ouvrages consacrés au groupe, peu de livres ont été exclusivement consacrés à cette unique prestation de l’hiver 1968.

Mick Jagger avait imaginé cette émission de télévision destinée à promouvoir l’album Beggars Banquet, tournée avec de nombreux artistes dans un environnement festif et couronnée par la prestation des Rolling Stones.
Seul hic, le groupe finit par juger sa performance, la dernière avec Brian Jones, insuffisamment bonne et le projet capote, faisant la joie des bootleggers jusqu’en 1996, date de sa première sortie officielle.

Bien documenté, Edouard Graham nous embarque dans un décryptage complet de l’événement, revenant sur l’ensemble des artistes ayant participé au projet.

Le style, très fluide et très agréable, nous embarque dans un récit intéressant qui donne envie de ressortir le DVD ou le Bluray et de revoir le tout, à l’exception en ce qui me concerne de l’objet sonore non-identifiable de Yoko Ono.

Le livre se dévore et apporte, maintenant que l’ensemble des enregistrements disponibles ont été rendus publics, un joli point final sur ce projet unique dans l’histoire des Rolling Stones.

Une chronique à retrouver sur Doctor Stones

Doctor Stones
Doctor Stones 23 janvier 2021
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net - Mentions légales